AMLD5 aux Pays-Bas : un désastre pour les petites crypto-entreprises

AMLD5 aux Pays-Bas : un désastre pour les petites crypto-entreprises

Le siège de la Banque centrale néerlandaise à Amsterdam

Les restrictions et complications imposées par la nouvelle directive européenne anti-blanchiment d’argent continuent de faire des ravages chez les crypto-sociétés. Cette loi, appelée AMLD5, vient de faire une nouvelle victime aux Pays-Bas, avec la fermeture de Bittr, un système d’épargne en Bitcoin.

Les plus petites structures obligées de fermer boutique

Les surcoûts de conformité dus à la loi AMLD5 provoquent une véritable hécatombe dans les plus petites entreprises blockchain d’Europe. La Banque nationale néerlandaise (DNB) entend faire appliquer strictement la récente directive anti-blanchiment de l’Union européenne, dite « loi AMLD5 ».

C’est dans ce cadre que la plateforme Bittr (basée aux Pays-Bas) annonce qu’elle va, elle aussi, jeter l’éponge. Ruben Waterman, fondateur de Bittr, explique qu’il sera contraint de fermer l’accès à son site dès le 28 avril.

Bittr est était un de ces petits projets innovants et bien sympathiques de la cryptosphère. Il proposait en l’occurrence de vous faire automatiquement épargner un peu de Bitcoin, en prélevant un petit pourcentage supplémentaire sur vos dépenses quotidiennes par carte bancaire. Un moyen doux de HODLer toujours un peu plus de BTC, petit à petit.

Une loi disproportionnée, aux coûts faramineux

Avant même de parler des dépenses engendrées par la loi AMLD5, Ruben Waterman y identifie clairement des exigences à l’opposé des valeurs de respect de la vie privée de la cryptosphère :

« Dès que l’Union européenne a introduit l’AMLD5, il est devenu évident que les cryptomonnaies tomberaient sous le coup de la réglementation anti-blanchiment d’argent. Je me suis inquiété de devoir demander à chaque client de télécharger une preuve d’identité, car cela va à l’encontre de mes valeurs. En effet, cela revient à traiter par défaut chaque client comme un criminel, jusqu’à preuve du contraire ».

Les Pays-Bas et la DNB sont même allés encore plus loin que la directive de l’UE, en y ajoutant une obligation équivalente à une “licence” pour qu’une crypto-entreprise puisse exercer son activité. Selon Blockonomi, cet enregistrement obligatoire s’élève à près de 36 500 dollars. Et cela avant même de compter les autres coûts de mise en conformité, comme la mise en place d’un système de KYC (identification client).

Les autorités politiques et financières néerlandaises viennent probablement de tuer l’innovation des crypto-startups, avec leur application encore plus stricte de la loi AMLD5. Bittr risque, malheureusement, de ne pas être la dernière petite entreprise blockchain à tomber.

NOUVEAUTÉS DE LA PLATEFORME INBS AMÉLIORÉE
Les améliorations de la plateforme interviennent à différents niveaux, notamment :

+ Capacité globale
+ Puissance
+ Vitesse de traitement
+ Sécurité
+ Technologie de cybersécurité renforcée
+ Conformité à la réglementation de l’UE
+ Interaction intelligente avec les contrats
+ Récupération du mot de passe
+ Sa licence de service de cryptoconservation pour entreprises (« Kryptoverwahrgeschäft ») émise par la BaFin(Autorité fédérale de supervision financière ou « Bundesanstaltfür Finanzdienstleistungsaufsicht ») est requise pour toutes les sociétés détenant des crypto-actifs.

L’utilisateur fournit une interface opérationnelle avec le porte-feuille (Crypto-Wallet) et il est la seule entité ou personne capable d’y accéder. Même lNBS ne peut en aucun cas accéder aux clés privées.

Nouveauté : WALLET Custody INBS

Wallet Custody est un portefeuille numérique protégé par un fournisseur de service de crypto conservation régi par la législation européenne. Il combine des avantages de sécurité et d’expérience utilisateur supérieurs aux solutions concurrentes comparables.

Les Wallet Custody sont stockés par des fournisseurs qui assument la responsabilité légale et réglementaire de la conservation des portefeuilles numériques, pour des institutions qui certifient que toutes les exigences de sécurité spécifiques sont respectées (par exemple BaFin comme partenaire INBS en Allemagne).

Par rapport à un portefeuille électronique ordinaire (c’est-à-dire un portefeuille géré par un utilisateur), Wallet Custody libère l’utilisateur qui n’a plus à se soucier de la manipulation ou de la sauvegarde des clés d’accès de son portefeuille.

Depuis le 10 janvier 2020, toutes les sociétés détenant des crypto-actifs sont tenues de demander une licence de fournisseur de service de crypto conservation ou d’utiliser un fournisseur autorisé à le faire. En bref, les pays de l’Union européenne sont soumis aux mêmes réglementations en matière de lutte contre le blanchiment d’argent que les administrateurs de biens par l’intermédiaire de leurs banques.

Si je suis un gestionnaire de portefeuille (c’est-à-dire que je gère votre argent), je dois être mandaté par une société certifiée et autorisée à détenir de l’argent ou avoir moi-même une telle licence. Sinon, votre argent n’est pas vraiment votre argent… dès que vous me le confiez, il deviendrait « mon » argent.

En faisant appel à un fournisseur de service de crypto conservation, nous pouvons garantir à nos partenaires que leurs actifs sont conservés en toute sécurité par une institution qui est aussi réglementée qu’une banque.

Échanges décentralisés

Les échanges décentralisés (ou DEX) n’ont pas de système d’autorisation et sont basés sur des contrats intelligents.

Un DEX peut donc répertorier votre jeton et supporter des transactions rapides qui seront facilement intégrées grâce à des jetons intelligents.

L’utilisation d’un DEX au lieu d’un échange centralisé présente de nombreux avantages.

Après la création de leurs portefeuilles, les utilisateurs peuvent ajouter des fonds de différentes manières (par exemple, par transfert à partir d’un autre compte ou d’un crypto portefeuille INBS).

Avec la cryptodevise ETH intégrée dans leur portefeuille,les utilisateurs peuvent échanger des STON directement dans l’application via un DEX (échangeur décentralisé),en utilisant les contrats intelligents du DEX.

Lorsque l’utilisateur encaisse sa valeur STON basée sur les prix du marché DEX, il peut continuer à utiliser la plateforme et bénéficier des avantages basés sur son acquisition de STON.

MISE À JOUR DE L’INFRASTRUCTURE BLOCKCHAIN STON

Tout en un …
Grâce à votre back-office INBS, les utilisateurs INBS peuvent convertir, négocier, acheter et vendre des STON, ETH et BTC en utilisant des échangeurs décentralisés (DEX) tels que BANCOR ou UNISWAP.

Les STON sont également cotés à la bourse décentralisée Binance.

En outre, Gas Reserve (frais en ETH) permet aux utilisateurs de ne jamais être à cours pour effectuer leurs transactions.

L’utilisation et la conversion de vos cryptodevises telles que STON, ETH, BTC ou l’Euro n’ont jamais été aussi faciles.

C’EST RAPIDE – C’EST SÛR – C’EST SIMPLE

​Pour Plus d’information
Contact
WhatsApp : +33 609 350 431
Telegram : https://t.me/PatrickGermano

Print Friendly, PDF & Email