La lymphe

La lymphe

Au temps de Molière, la lymphe faisait l’objet d’une attention particulière de la part des médecins de l’époque. On appelait cela « les humeurs », aussi parlait-on couramment « d’humeurs corrompues ».

Tout le monde connaît et utilise sans en réaliser le sens exact les expressions « être de bonne humeur » et « être de mauvaise humeur » – il y a aussi le terme « humoriste » dont la signification réelle correspond à un travail sur l’humeur des gens – les mettre de bonne humeur…

On commence à entrevoir ici le rapport étroit qu’il y a entre la qualité de la lymphe et le psychisme – En d’autres termes plus simplistes : lymphe pourrie = moral dans les chaussettes.

Nota : Il faut remarquer que les médecines ayurvédiques et chinoises accordent depuis toujours une place importante à la qualité et à la circulation de la lymphe.

Le système lymphatique

En sciences naturelles, on nous a appris que le corps humain contient entre 8 et 10 litres de lymphe, contre seulement 3,5 à 5 litres de sang. Alors que le débit sanguin au repos est en moyenne de 5 litres par minute au niveau du cœur, soit 7200 litres par jour ; celui de la lymphe au repos n’est que de 2 à 4 litres par jour – Mais cette circulation lymphatique peut passer à 16 litres par jour dans le contexte de grande activité physique et de 20 litres en cas d’infection importante.

De même que la circulation du sang dans notre réseau capillaire (qui selon le docteur Salmanov serait de 100.000 km), ainsi que l’intestin, le réseau lymphatique est propulsé par des mouvements péristaltiques tubulaires commandés par le système nerveux parasympathique. Mais il reçoit nécessairement en plus une aide importante des jeux musculaires liés aux mouvements.

Donc : sédentarité = risque de stase lymphatique.

Fonctions principales de la lymphe.

– Acheminement des nutriments digérés des intestins vers le sang. Elle nourrit tous les tissus. En espérant que l’intestin grêle ne présente pas une hyper porosité laissant passer des nutriments non digérés ou des molécules chimiques non biocompatibles ou carrément toxiques.

– Évacuation des déchets métaboliques vers l’intestin. C’est un tout-à-l’égout. En espérant que l’intestin n’est pas trop encombré, ce qui handicaperait notablement sa fonction drain et engorgerait le réseau lymphatique afférent.

– Défenses immunitaires par les lymphocytes circulants. C’est le terrain de jeu de la police des frontières de l’organisme. En espérant que la lymphe ne dépasse pas le seuil de pollution gérable, ceci altérant en plus la qualité des apports nutritionnels.

Les organes lymphoïdes clefs :

– Les ganglions lymphatiques. Les plus connus sont ceux du cou, des aisselles et de l’aine, mais en fait il y en a environ 600 dans le corps – ce sont à la fois des filtres et des barrières douanières qui stockent les lymphocytes et qui protègent le système sanguin – Lorsque les ganglions se débattent contre des agents infectieux, ils gonflent puis plus grave s’enflamment, c’est l’adénite – et encore plus grave ils sont débordés et c’est la septicémie.

– Les amygdales palatines (gorge) et pharyngées (dites végétations). A l’époque de ma jeunesse on faisait la chasse aux amygdales de la gorge – A 7 ans je n’ai pas coupé à l’opération – il est vrai que c’est un nid à infections, et l’on ne semblait connaître ni le CHLORURE DE MAGNESIUM, ni le PHYTOLACCA en TM, ni les décoction d’AIGREMOINE, de PRÊLE, et surtout de SAUGE.

– Les plaques de Peyer de l’intestin grêle. Ce sont l’un des sites d’induction de la réponse immunitaire intestinale.

Le thymus. C’est l’un des centres de production et de maturation des lymphocytes T.

La rate. Usine de fabrication des globules blancs parmi ses diverses autres fonctions.

DRAINAGE LYMPHATIQUE MANUEL

Il existe sur le marché de nombreux praticiens en particulier de la méthode VODDER que je connais bien, mais des méthodes manuelles cousines existent aussi – on réussit même à réduire le « syndrome du gros bras » conséquent à l’ablation des ganglions sentinelles à l’aisselle dans des cas de cancers du sein.

Ce type de massage évacue au départ beaucoup de déchets organiques et de toxines, ce qui nécessite de démarrer par des séances de courte durée si l’on ne veut pas déclencher une débâcle désagréable voire pénible

Nota : Les seins, en raison du port constant de soutien-gorge qui les serre, s’avèrent être un site idéal de stagnation et de fermentation lymphatique

– Des articles prônent les seins en liberté. Les professionnels conscients de ce problème recommandent aux femmes un auto-massage régulier de leurs seins afin de renouveler la lymphe stagnante.

Sinon, pour des cas non dramatiques, penser à la natation ou au trampoline

Je vous conseil l’utilisation de la phycocyanine, extraite de la spiruline, protège les cellules contre les dommages infligés par les radicaux libres au quotidien.

Pour plus d’information nous contacter ICI

L’eau, élément essentiel de notre corps…
L’eau, base de la vie, assure l’interaction et l’échange moléculaire et cellulaire du corps. Augmentez le pouvoir de la Phycocyanine avec le « MainLifeBio » …

VOTRE EAU DE SOURCE PURE A DOMICILE 💧💧💧

MainLifeBio
Print Friendly, PDF & Email