Les BATX

Les BATX

Les BATX, jumeaux chinois des GAFA américains, sont sur tous les fronts

Les géants chinois de la tech grandissent de façon spectaculaire et tentaculaire. Principalement composés de Baidu, Alibaba, Tencent et Xiaomi, les BATX sont les jumeaux chinois des GAFA (Google, Amazon, Facebook et Apple, respectivement). Assez peu médiatisés en Occident, ces géants sont bel et bien sur tous les fronts en Chine et comptent bien s’internationaliser. Les BATX révolutionnent aujourd’hui presque toutes les industries, à commencer par le e-commerce qui est le coeur de métier d’Alibaba, mais aussi au coeur de la stratégie d’investissement de ses trois concurrents.

Avec la compétition féroce présente sur le marché chinois, les leaders chinois de la tech ont dû repenser leurs stratégies de gestion pour survivre et réussir dans ce marché plein de défis. Des individus comme Pony Ma (Tencent), Lei Jun (Xiaomi) et Jack Ma (Alibaba) ont construit leurs empires différemment de la génération précédente d’entrepreneurs chinois, en se concentrant sur le développement de leur cœur de métier en écosystèmes collaboratifs. Les entreprises technologiques chinoises mènent la danse dans ce domaine et la tendance doit se confirmer à l’échelle mondiale, selon un rapport de McKinsey, qui stipule qu’un tiers des PDG mondiaux ont des dynamiques inter-secteurs en tête. Ce modèle a aussi inspiré toute une nouvelle génération d’entrepreneurs chinois, qui dirigent aujourd’hui des entreprises importantes comme Didi, la startup de chauffeurs à la demande ou Meituan-Dianping, qui se concentre sur la vente en ligne groupée.

Aujourd’hui, les titans de la tech chinoise commencent à préparer leur terrain de jeu en Occident. Tencent a racheté 10% de Snap (Snapchat) et Alibaba et Tencent (via Didi Chuxing) ont investi dans Taxify pour concurrencer Uber en Europe.

 

Les chiffres – Les BATX, jumeaux chinois des GAFA américains, sont sur tous les fronts

37 milliards d’euros : c’est le chiffre d’affaires réalisé en 24 heures par Alibaba et JD.com en Chine lors du Single’s Day (11/11)

2,5 milliards d’euros : c’est le montant qu’a dépensé Alibaba pour son partenariat stratégique avec Auchan en Chine.

963 millions : c’est le nombre d’utilisateurs mensuels actifs de Wechat, l’application de messagerie de Tencent.

270% : C’est la croissance du chiffre d’affaires des ventes de téléphones Xiaomi en Inde entre 2016 et 2017.

1,3 milliard d’euros : c’est le montant qu’a investi Baidu dans la R&D pour les véhicules autonomes.

Aliba et Auchan, Tencent investit, Baidu et Xiaomi et Alibaba paiement par reconnaissance faciale

ALIBABA S’ALLIE À AUCHAN POUR DÉPLOYER SA STRATÉGIE “NEW RETAIL” EN CHINE

Le géant chinois du e-commerce a annoncé un partenariat stratégique avec Sun Art Retail, qui opère notamment les magasins de grande distribution Auchan et RT-Mart en Chine. Alibaba va donc, dans le cadre de ce partenariat, investir à hauteur de 2,88 milliards de dollars US pour acquérir 36% de Sun Art et devenir le deuxième actionnaire derrière le groupe Auchan. L’objectif derrière ce partenariat pour Alibaba est d’accélérer le déploiement de sa stratégie “New Retail” que le groupe a commencé à mettre en place dans les magasins HEMA en Chine, où le géant du e-commerce a testé des concepts mêlant expérience physique et digitale. Le “New Retail” vise à rendre l’expérience du shopping physique de plus en plus connectée grâce notamment au smartphone, qui sert de compagnon à chaque étape du processus d’achat.

TENCENT INVESTIT US$2 MILLIARDS DANS UN SNAPCHAT EN DIFFICULTÉ

Après avoir fait une première injection au montant inconnu en 2013, Tencent a déboursé un total de 2 milliards dans Snap, l’entreprise parente du réseau social Snapchat. Le géant chinois a pu acquérir ces actions pour $14,50, en dessous du prix initial de $17 lors de l’introduction en Bourse. Cette nouvelle injection a pour objectif de transformer Snapchat, qui a sous-performé récemment, notamment à cause des offensives de Facebook qui a “copié” le concept de “story” pour l’intégrer non seulement à Facebook mais aussi à Instagram. Tencent, qui a fait de l’édition de jeux vidéos sa première source de revenus compte s’associer à Snapchat pour l’édition de jeux vidéos mais aussi la création d’un fil d’actualité à la mode de Facebook ou de “Moments”, son équivalent sur la messagerie Wechat de Tencent.

BAIDU ET XIAOMI S’ALLIENT SUR LES THÉMATIQUES D’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE ET D’INTERNET DES OBJETS

Le moteur de recherche et le fabricant d’appareils connectés ont trouvé un accord sur la mise en commun de leurs ressources pour l’innovation sur deux thématiques émergentes: l’intelligence artificielle et l’internet des objets. Baidu, aujourd’hui évalué à 80 milliards de dollars US a mis l’intelligence artificielle au coeur de sa stratégie notamment avec DuerOS, son système d’exploitation conversationnel, déjà présent sur quelques téléphones Xiaomi mais sans marque. Xiaomi de son côté est l’une des entreprises privées les plus hautement évaluées avec une valeur de plus de 50 milliards de dollars US. Grâce à des téléphones et autres appareils connectés relativement peu chers et une stratégie d’expansion agressive en Inde, le fabricant chinois et le moteur de recherche vont pouvoir collaborer sur des thématiques comme les voitures autonomes, la robotique ou la réalité virtuelle.

ALIBABA LANCE LE PAIEMENT PAR RECONNAISSANCE FACIALE DANS SES MAGASINS HEMA

Le géant du e-commerce Alibaba a déjà commencé à faire ses griffes dans le commerce physique avec HEMA. Comptant aujourd’hui 20 magasins à Shanghai, Beijing (Pékin), Shenzhen, Hangzhou et Guiyang, ces magasins floutent la frontière entre le commerce “online” et “offline”. Grâce à une application mobile, les consommateurs peuvent avoir accès aux informations sur les produits, recevoir des recommandations personnalisées, se faire livrer et payer, grâce à Alipay. Alibaba va aujourd’hui encore plus loin dans le domaine du paiement avec le déploiement de caisses automatiques intégrant le paiement par reconnaissance faciale. Testé quelques mois plus tôt dans un KFC en Chine par Alibaba, le géant a décidé d’étendre la solution à ses épiceries HEMA.

Source : Fevad

Print Friendly, PDF & Email