Qui te blesse

Qui te blesse

Qui te blesse ⁉

Quand  est devenu le président de l’Amérique, son père était un cordonnier. Et, naturellement, les gens égoïstes étaient très offensés que le fils d’un cordonnier devienne le président.

_Le premier jour, alors qu’Abraham Lincoln entrait pour donner son discours inaugural, juste au milieu, un homme se leva. C’était un aristocrate très riche. Il dit : * « M. Lincoln, tu ne devrais pas oublier que ton père fabriquait des chaussures pour ma famille. « Et tout le Sénat rit ; ils pensaient qu’ils avaient fait un imbécile d’Abraham Lincoln. *

_Mais certaines personnes sont faites d’un courage totalement différent. Lincoln a regardé l’homme directement dans les yeux et dit :

* Monsieur, je sais que mon père fabriquait des chaussures pour votre famille, et il y en aura beaucoup d’autres ici parce qu’il a fabriqué des chaussures comme personne d’autre ne le peut. Il était un créateur. Ses chaussures n’étaient pas seulement des chaussures ; il a versé toute son âme en elles. Je veux vous demander, avez-vous une plainte ? Parce que je sais fabriquer des chaussures moi-même. Si vous avez une plainte, je peux vous faire une autre paire de chaussures. Mais pour autant que je sache, personne ne s’est jamais plaint des chaussures de mon père. Il était un génie, un grand créateur et je suis fier de mon père. *

_Le Sénat entier se sentit gêné et tout honteux. Ils ne pouvaient pas comprendre quel genre d’homme était Abraham Lincoln. Il était fier parce que son père faisait si bien son travail, avec tant d’enthousiasme, de passion et de perfection.

_Peu importe ce que vous faites. Ce qui compte, c’est comment vous le faites – de votre propre gré, avec votre propre vision, avec votre propre amour. Alors tout ce que vous touchez devient de l’or.

Moralité : Personne ne peut vous blesser sans votre consentement. Ce n’est pas ce qui nous arrive qui nous blesse. C’est notre réponse qui nous blesse.

« Les navires ne coulent pas à cause de l’eau qui les entoure ; les navires coulent à cause de l’eau qui y pénètre. Ne laissez pas ce qui se passe autour de vous entrer en vous et vous alourdir »

N’hésiter pas à partager si vous aimez !

Print Friendly, PDF & Email