ETF Bitcoin

Après des années d’attente, le premier ETF Bitcoin (BTC) a été autorisé aux États-Unis.

La Securities and Exchange Commission (SEC) a donné son feu vert pour le premier fonds négocié en bourse (ETF) Bitcoin (BTC) aux États-Unis. À noter que l’ETF est basé sur les contrats à terme du Bitcoin et non le marché au comptant.

C’est finalement arrivé. Après plus de 8 ans de plaidoirie de la part de l’industrie crypto, la Securities and Exchange Commission (SEC) a donné son feu vert à un fonds négocié en bourse (ETF) Bitcoin (BTC).

Ces fonds plus communément appelés en anglais Exchange Traded Funds correspondent à des fonds indiciels dont les parts peuvent être cédées ou achetés directement en bourse. Un ETF offre aux investisseurs la possibilité d’accéder au marché du BTC par le biais d’un compte de courtage traditionnel, sans les éventuels obstacles techniques à l’entrée ou les risques liés à la détention ou au transfert direct de BTC.

L’ETF de la société ProShares, basé sur des contrats à terme sur le Bitcoin, devrait être listé dès lundi si aucune intervention réglementaire de dernière minute ne survient.

La société a déposé un prospectus modifié indiquant son intention de lancer le fonds le 18 octobre sous le ticker BITO. La validation d’un ETF basé sur le Bitcoin aux États-Unis était attendue depuis plusieurs années par les acteurs du secteur.

Un ETF basé sur les contrats à terme.

Le régulateur américain a autorisé la création d’un ETF Bitcoin, toutefois, il ne s’agit pas d’un fonds indexé sur le prix du Bitcoin, comme le souhaitaient la plupart des acteurs. Au lieu de cela, l’agence a autorisé un ETF sur les contrats à terme du BTC.

Cela signifie que le nouveau fonds, proposé par ProShares, ne donnera pas des actions garanties, mais des actions liées à un ensemble de contrats d’achat de Bitcoin dans le futur.

Le président de la SEC, Gary Gensler, a indiqué que, selon lui, les produits à terme offraient une meilleure protection aux investisseurs en raison des lois qui les régissent.

D’autres demandes d’ETF, cette fois basées sur le marché au comptant (spot), sont à l’étude par la SEC. Le régulateur a récemment reporté sa décision pour l’ETF Bitcoin de la société de gestion VanEck au 14 novembre. Dans ses précédents rejets, la SEC a toujours invoqué des craintes de manipulation sur le marché au comptant du Bitcoin.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*